Cahier de charge championnats mediterraneens


CONFEDERATION MEDITERRANEENNE D’ESCRIME

CAHIER DES CHARGES
POUR L’ORGANISATION DES
CHAMPIONNATS DE LA MEDITERRANEE

Répondant aux directives du Président Monsieur Lioniero DEL MASCHIO et du Comité Exécutif de la CONFEDERATION MEDITERRANEENNE D’ESCRIME, ce CAHIER DES CHARGES a pour objectif de NORMALISER l’organisation des championnats annuels de la Confédération.
Approuvé à Rome le 6 octobre 2013

—————

Ce CAHIER DES CHARGES impose un certain nombre de contraintes nécessaires à une bonne organisation.
Il veut être aussi un GUIDE FACILITANT LA MISE EN OEUVRE DE TOUTE LA LOGISTIQUE.
Le CAHIER DES CHARGES est évolutif et prévoit des remises à jour périodiques.

—————-

Toutes fédérations nationales assurant l’organisation des championnats de la confédération méditerranéenne d’escrime s’engagent expressément a respecter ce cahier des charges

1 – CANDIDATURE
La demande, accompagnée éventuellement d’un dossier, doit être adressée au Président de la CoMEs par la FEDERATION NATIONALE du pays candidat à l’organisation.

1.1 : ENVOI DE LA DEMANDE – DELAI – Demande et dossier doivent parvenir à la CoMEs, 2 ans avant la date d’organisation, entre le 31 décembre précédant l’Assemblée Générale qui va prendre les décisions dues.

1.2 : ENGAGEMENT ECRIT – La fédération candidate devra s’engager a respecter le cahier des charges de la CoMEs. Un protocole signé fera état de sa parfaite connaissance de ses obligations.”

1.3 : LE DOSSIER – Peut comprendre une description de la ville et des dépliants. Le dossier peut être présenté avec un PC. En ce cas, si la ville est peu connue, doit être présenté au Comité Exécutif précédant l’Assemblée. Doit comprendre une brève présentation du lieu prévu pour le déroulement des compétitions. La climatisation des locaux doit être prévue.

Le dossier doit indiquer:
- Relations avec les médias (Télévisions – Radios – Presse écrite – Internet – Facebook)
- Accueil, hébergement, transport.
- Formalités d’entrée dans le pays.

2 – BUDGET PREVISIONNEL
Doit concerner les argumentes suivantes:
AMENAGEMENTS LOCAUX – DECORATION ET EQUIPEMENT
PISTES
AUTRES MATERIELS
NETTOYAGE
SECRETARIAT
TELEPHONE, FAX, INTERNET, INFORMATIQUE
PUBLICITE
SERVICE MEDICAL
PERSONNELS DIVERS
INVITATIONS
CEREMONIE D’OUVERTURE
SOIREE (EVENTUELLE)
TRANSPORTS
ACCREDITATION
ARBITRAGE
DIVERS

3. CONFIANCE

3.1 L’organisation des Championnats est confiée par l’Assemblée Générale (A.G.) en choisissant entre les candidatures proposées par les Fédérations Nationales adhérentes à la Confédération Méditerranéenne d’Escrime.

3.2 Le Comité Exécutif est délégué à trouver les solutions nécessaires pour résoudre éventuelles difficultés qui pourraient se présenter après les décisions prises. Les solutions devront être communiqués à toutes les Fédérations du bassin de la Méditerranée et les invitées..
La décision doit être justifiée.

3.3 La date du déroulement est prévue le dernier week-end de janvier.
La date peut être changée par le C.E. seulement en présence de sérieux motifs que le président doit communiquer aux Fédérations après la décision adoptée.

4. ORGANIISATION, DATES, LIEUX DES EPREUVES

4.1 Les Championnats sont organisés tous les ans.

4.2 En principe ils sont organisés par un pays différent, à tour de rôle. La choix de l’organisation tiendra compte, en principe, de l’alternance entre les trois continents qui bordent la Méditerranée.

4.3 La date est déterminée et fixée par l’assemblée Générale ou par le Comité Exécutif de la Confédération, en principe le dernier week end de janvier.

4. 4 Après l’approbation de l’Assemblée Générale quant à l’attribution de l’organisation des Championnats, la Fédération Nationale organisatrice doit transmettre le nom du responsable si diffèrent de ce du président de la Fédération, et son adresse e-mail.

4.5 L’organisation assure le respect du programme prévu par le règlement des championnats publié sur le site internet de la CoMEs. Un protocole à ce propos sera préparé et signé par le président au moment de la confiance..

4.6 Le programme doit comprendre, en plus

- à la veille du début des épreuves :
- Réunion du Comité Exécutif de la CoMEs
- Réunion des arbitres
- Réunion du Directoire technique
- Réunion des Chefs de Délégation

La CEREMONIE D’OUVERTURE aura lieu juste avant la première finale du premier jour de compétitions
La CEREMONIE DE CLOTURE se déroulera après la dernière finale du dernier jour de compétitions
L’Assemblée Générale de la CoMEs aura lieu le matin du samedi ou de la dimanche
Une éventuelle SOIREE

4.7 Pendant les championnats la siège du Comité d’organisation et du Directoire Technique est fixée près de l’hôtel ou sera logé le président et le Comité Exécutif de la CoMEs.

5. PARTICIPANTS

5.1 ENGAGEMENT – Les Championnats sont ouverts à toutes les fédérations membre de la Confédération Méditerranéenne d’Escrime et aux fédérations invitées.

5.2 INVITATION DE FEDERATIONS – Le Comité Exécutif de la CoMEs peut inviter, chaque fois, deux fédérations de pays qui ne bordent pas la Méditerranée, mais qui y ont des intérêts .

5.3. DROIT D’ENGAGEMENT – Les fédérations participantes doivent annoncer leur présence à la fédération du pays organisateur au moins 1 mois avant le déroulement des championnats.
Les engagements pour les compétitions individuelles se feront sur le site Internet de la F.I.E.
Les engagements pour les compétitions par équipes se feront au cours de la réunion des Chefs des Délégations prévue la veille des championnats.
Un droit d’engagement doit être versé par les participants (y compris les invités). Le montant est fixé par le Comité Exécutif de la CoMEs. Actuellement les montants sont :
- En individuel : € 10,00 par tireur
- En équipe : € 30,00 par équipe
Le même montant sera du par les fédérations invitées. Le pays organisateur est dispensé du droit d’engagement de ses tireurs.
Les droits d’engagements seront versés à la réunion des Chef des Délégations au Trésorier de la CoMEs.

5.4 Toute fédération peut s’engager dans toutes les épreuves individuelles et par équipes seulement si à jour de sa cotisation annuelle à la CoMEs.

5.5 Les athlètes doivent respecter la limite d’âge au 31 décembre de l’année des compétitions. La limite d’âge des tireurs est :

17 ans à la date du 31 décembre de l’année de déroulement pour les CADETS
20 ans à la date du 31 décembre de l’année de déroulement pour les JUNIORS
15 ans à la date du 31 décembre de l’année de déroulement pour les MINIMES (si prévus)

5.6 Les athlètes CADETS peuvent participer aux compétitions des JUNIORS (individuelle et équipe).
Les athlètes MINIMES peuvent participer aux compétitions individuelles des CADETS

5.7 Les athlètes CADETS et JUNIORS doivent être en possession de la licence F.I.E. validée pour l’année en cours. Pas de licences sont demandées pour les minimes.

5.8 Pour les épreuves individuelles, les nations peuvent engager trois (3) tireurs au maximum à chaque arme; pour les épreuves par équipe, les nations peuvent engager une (1) équipe par compétition

5.9 Toute fédération participante se charge des frais de déplacement et de séjour de sa délégation.

6. HOTELS
Compte tenu que les participants aux championnats ne sont pas beaucoup, il est souhaitable que toutes les délégations soient logés au mémé hôtel pour faciliter les transport et le déroulement des réunions. En tous cas dans cet hôtel seront logés le président CoMEs, les membres du ComExe de la CoMEs et les invités,
Toutefois il est souhaitable que les organisateurs signalent d’autres hôtel moins important, qui coute moins, pour faciliter le séjour des délégations qui demandent un logement moins cher

6.1 HEBERGEMENT – Le Comité d’Organisation doit veiller à ce que tous les participants soient convenablement logés, soit qu’ils soient invités aux frais du Comité d’Organisation soit si présents à leurs frais. Ceci, même si les réservations ont été faites directement par les intéressés.

7. FINANCEMENTS ET COUTS
La fédération organisatrice assure la totalité des coûts relatifs à la mise en œuvre de l’organisation et de la promotion.
De plus les organisateurs ont l’obligation d’inviter à leurs frais :

- Le Président de la FIE ou son représentant
- Le Président de la Confédération de Zone,
- Deux membres du Directoire technique désignés par le Comité exécutif de la CoMEs si ne sont pas payés par la F.I.E.

Le coût relatif à ces dernières invitations comprend:

1. l’hôtel ( le même ou est logé le président CoMEs) et les repas

2. le voyage aller-retour en avion si demandé.
Une ou deux voitures, avec ou sans chauffeur, seront mises à la disposition du Président de la CoMEs et du Président de la FIE (s’il est présent personnellement) pendant la durée des championnats.

3. Par ailleurs l’organisateur doit prévoir un nombre d’arbitres nationaux suffisant pour assurer la qualité des jugements. Leur nombre est variable en fonction des arbitres délégués par les fédérations participantes et des athlètes en compétition..

8. PUBLICITE – PROMOTION
En acceptant la responsabilité de la mise en œuvre des Championnats de la Méditerranée l’organisateur s’engage formellement à assurer la promotion de l’escrime dans son pays, dans sa zone et dans le bassin de la Méditerranée.

8.1 : P artenaires et sponsors – La présence aux championnats de sponsors et /ou partenaires est souhaitable. Les emplacements des panneaux publicitaires dans les salles de la compétition et en particulier lors des finales seront choisis, conjointement avec le Président de la CoMEs.

8.2 : LOGOTYPES – L’utilisation du LOGOTYPE DE LA CoMEs est autorisée dans le respect de ses proportions et coloris.
Un logo spécial des championnats peut être créé par l’organisateur et reproduit sur des badges, affiches, vêtements etc… Préalablement à sa diffusion il sera soumis au Président de la CoMEs.

8.3 : AFFICHE – La création, par l’organisateur, d’une affiche spéciale pour les Championnats de la Méditerranée est souhaitable.
L’organisateur assurera la diffusion de cette affiche dans sa ville et auprès les Fédérations participantes.

8.4 : Plaquette “PROGRAMME OFFICIEL” – Il est souhaitable qu’un livret “Programme Officiel” au moins en français (et éventuellement en anglais) en plus de la langue du pays organisateur, soit édité.
Il comprendra :

- Les éventuels EDITORIAUX des notabilités (Président de la CoMEs, Ministre des sports, Président de la Fédération organisatrice.
- La composition du Comité exécutif de la CoMEs, du Directoire Technique, du Comité d’organisation, du bureau de la Fédération organisatrice.
- Le Programme des épreuves.
- Les palmarès précédents.
- Etc…

Ce document peut comporter de la publicité.

8.5 : PUBLICITE SUR LES TIREURS – A l’exception de l’autocollant masque éventuel, cette publicité ne concerne pas l’organisateur, elle est soumise aux règles de la FIE.

8.6 : SIGNALISATION INTERIEURE ET EXTERIEURE – Il est souhaitable que le lieu de la compétition soit signalé de la façon suivante :

- A l’extérieur, au dessus de l’entrée du public par une banderole de dimensions importantes précisant dans la langue du pays organisateur : “CHAMPIONNATS DE LA MEDITERRANEE D’ESCRIME 20..”
- A l’intérieur, une même banderole sera placée dans la salle de compétition.

9. CIRCULAIRES D’INVITATION AUX FEDERATIONS PARTICIPANTES.
La qualité de rédaction et la facilité de compréhension de ces circulaires sont essentielles car elles conditionnent le parfait retour des informations d’engagement des tireurs, des arbitres et des accompagnateurs.
L’annonce officielle comprenant la date et le lieu du déroulement et le nom du pays organisateur, sera faite par le Secrétariat de la Confédération juste après les décisions que le Comité Exécutif prend pendant sa réunion d’automne.
La fédération du pays organisateur doit envoyer les invitations officielles à toutes les fédérations du bassin de la Méditerranée affiliées ou non affiliées au CoMEs et aux fédérations invitées sans exception, juste après la lettre de convocation des championnats émise par le Secrétariat de la Confédération.
Tous les renseignements seront publiés au même temps sur le site Internet de la CoMEs (www.comes-confmed.org) et sur Facebook.
L’envoi comprendra :

- “Engagements en nombre”. Il s’agit de l’engagement non nominatif des Fédérations à retourner au Comité Organisateur un mois avant les Championnats, avec double au secrétariat de la CoMEs.
L’indication que “L’engagement nominatif » se fera sur le site Internet de la F.I.E. Il est souhaitable que la communication des engagés soit envoyée aux organisateurs.

- Le programme des épreuves.

- Noms et coordonnées (adresses, tel., fax, e-mail) des membres de l’organisation.
Nom de l’hôtel ou des hôtels choisis pour les délégations avec adresses, tel., fax, e-mail, prix, etc. Si l’organisation désire s’occuper de la réservation des chambres pour toutes les délégations un formulaire de réservation doit être joint, mais il est souhaitable que chaque fédération effectue elle même ses réservations par fax ou e-mail.
Document d’information générale, si nécessaires.

- Une lettre d’invitation personnelle (si demandé) pour faciliter la delivramce des VISA

Une lettre d’invitation et d’explication pourra accompagner ces documents.

10. INVITATION DES OFFICIELS.
Outre les circulaires d’invitation aux Fédérations affiliées à la FIE il est souhaitable d’adresser une invitation personnalisée, de la part du Président de la Fédération organisatrice, aux officiels suivants – Le Président de la CoMEs
- Les officiels désignés de la CoMEs et pris en charge par l’organisateur
- Les autres membres du Comité exécutif de la CoMEs
Une documentation complète sera jointe à cette invitation.
Il sera demandé aux invités de préciser leurs conditions d’arrivée
C’est le Président de la CoMEs qui se charge personnellement d’inviter le Président de la FIE, le Président du CIJM et le Président de la Confédération de Zone.

11. ACCUEIL, INFORMATIONS, RELATIONS PUBLIQUES.
Vertu chère à tous les pays du monde, l’hospitalité se manifestera par la qualité de l’accueil.
Les points suivants devront faire l’objet du plus grand soin :

11.1 : ACCUEIL A L’ARRIVEE – Les officiels de la CoMEs seront accueillis à leur arrivée à l’aéroport et transférés dans leur hôtel par les soins et aux frais de l’organisateur.

- Le Président de la CoMEs disposera d’une voiture (avec chauffeur) mise à sa disposition.
- Les délégations sportives peuvent être également accueillies de façon à leur faciliter les formalités d’entrée et le transfert vers les hôtels.

11.2 : BUREAU D’INFORMATION – Il est souhaitable la création d’un bureau de renseignements, capable de communiquer toutes les sortes d’information (Compétition, Tourisme, Restaurants), sur le lieu de la compétition.

11.3 : DOCUMENTATION – Il est souhaitable que chaque délégation participante reçoive à son arrivée une pochette comprenant :

- Programme des épreuves
- Programme de contrôle du matériel
- Plan de la ville
- Plan des installations sportives
- Consignes générales
- Livret programme officiel

11.4 : SOIREE (éventuelle) – Une soirée conviviale réunissant l’ensemble des participants pourra être organisée le dernier soir.

12. ACCREDITATION
Cette fonction contribue à la parfaite organisation dans les deux domaines suivant :

- Pointage des tireurs à l’arrivée,
- Identification immédiate de tous les participants,
- Réglementation des accès
L’ACCREDITATION nécessite les mises en œuvre ci-dessous

12-1 : Établissement des cartes d’accréditation.
Les cartes plastifiées, ou toute autre dispositif, comporteront les informations suivantes

- Photographie d’identité (si prévue),
- Nom, prénom, nationalité
- Catégorie du participant :
- CoMEs
- OFFICIEL
- INVITE
- ORGANISATION
- MEDICAL
- ATHLETE
- CHEF DE DELEGATION
- ENTRAINEUR
- ACCOMPAGNATEUR
- TECHNICIEN
- ARBITRE

12.2 Délivrance des accréditations
Les accréditations de tous les membres de chaque délégation, seront délivré à la réunion des chefs de délégation à la veille des championnats

12.3 : Réglementation des accès sur les sites.
La bonne tenue de notre sport impose une certaine discipline dans ce domaine.
Seuls les tireurs concernés par la poule ou par le match d’élimination directe en cours, l’arbitre et le personnel de piste peuvent pénétrer dans l’aire de combat, laquelle est entourée de barrières.

12.4 : TRANSPORTS
Prévoir des navettes entre l’aéroport et les hôtels et entre les hôtels et le lieu de compétition. Les horaires figureront dans la documentation remise aux délégations participantes qui comprendra de même une information détaillée sur les transports en commun.
Les délégations qui le souhaitent pourront louer à leurs frais des véhicules à un tarif préférentiel
Un service de taxis sur le site de la compétition est souhaitable.

13. INFRASTRUCTURES ET LOCAUX
Le site dans lequel se déroulent les Championnats du Monde constitue une vitrine pour le pays organisateur et pour l’ESCRIME.
L’implantation des locaux, leurs dimensions, leur confort, conditionne largement la réussite et le respect des horaires.

13.1 : Locaux destinés aux épreuves.
Les locaux dans lesquels se tirent les assauts doivent disposer des aménagements ci-dessous :

- Climatisation (chauffage ou réfrigération),
- Éclairage de pistes conforme au Règlement,
- Décoration sobre et de bon goût,
- Les éclairages naturels éblouissants à occulter.
- Pistes métalliques placées sur plancher ou surface souple
- Emplacement pour le Directoire Technique.
- Installation “sono” pour le Directoire Technique.
- Sonorisation générale
- Tribune ou tribunes.
- Vestiaires, douches, sanitaires.

13.2 : Aménagement des locaux
Compte tenu du nombre réduit des participants, il est souhaitable que les championnats puissent se dérouler dans une salle unique, capable de contenir six îlots et la piste pour les finales.
Chaque îlot sera entouré de barrières et aménagé avec deux ou trois pistes.
Il est souhaitable que la piste pour les finales soit placée au centre de la salle sur un podium, face à la tribune principale.
Chacune des six compétitions individuelles se déroulera entièrement sur une île jusqu’à la finale
Le déroulement de la compétition pour chacune des armes comporte trois phases :

a) Phase éliminatoire. (avant le tableau de ED)
b) Tableau de ED
c) Finales.

LES FINALES DOIVENT CONSTITUER LES GRANDS MOMENTS des Championnats.
Il est souhaitable que si la tribune est disposée d’un seul côté, un rideau sobre soit placé à l’arrière de la piste.
- Trois appareils de signalisation des touches, avec enrouleurs et répétiteurs doivent être prévus et interchangeables rapidement en cas de panne.
- Tableau d’affichage (mieux si électronique) permettant d’informer instantanément les tireurs et les spectateurs sur les noms et nationalités ,le score, le temps et les autres renseignements nécessaires à la bonne compréhension du match.
- Emplacement pour le contrôle des armes par la SEMI.
- Micro sans fil pour l’arbitre.
- Micro sans fil pour le présentateur.
- Podium permettant de placer de façon satisfaisante, le premier, le deuxième et les deux troisièmes des compétitions individuelles et les trois équipes en totalité, lors de la cérémonie de remise des prix.
- Mât ou dispositif pour hisser les drapeaux des quatre premiers.
- Matériel sono de qualité pour diffuser les hymnes nationaux et la musique d’ambiance.
- Chaises pour les tireurs et leurs managers autorisés.
- Emplacement pour le rangement du matériel des tireurs (volumineux dans les matchs par équipes).
- Décoration soignée de la salle :
- Drapeau de la CoMEs et du pays organisateur, entourés des drapeaux de toutes les nations participantes.
- Tapis et moquettes.
- Plantes vertes.
- Etc…
- Un service médical comprenant toutes les dispositions FIE prévues doit être aménagé à proximité des pistes..

13.3 : Locaux du service médical.
- Infirmerie de premiers soins

13.4 : Bureau pour l’accueil information.
Situé à l’entrée du site où se déroule la compétition.

13.5 : Salles.
Une salle avec tables et chaises permettant des petites réunions.
Une petite salle pour le Secrétariat Général et le Comité d’organisation.

13.6 : Local des photocopieuses.
Tous les membres du Directoire Technique, toutes les délégations, les membres de la CoMEs doivent disposer, immédiatement après chaque stade de la compétition, des informations relatives à la constitution des tableaux ou poules ou des résultats.
Une photocopieuse est, pourtant, indispensable.
Prévoir la fourniture du papier correspondant, si possible de couleurs différentes selon les armes.
Si possible, des casiers permettant la distribution de toutes ces photocopies, seront installés à proximité de ce local.

13.7 : Atelier de réparation des armes.
Une place munie d’une table pour le montage des armes doit être mis à la disposition des délégations

13.8 : Espace pour un petit Bar, Buffet.

13.9 : Zone pour l’affichage des résultats complets.

13.10 : Sonorisation générale.
Elle doit permettre l’information simultanée de toutes les personnes présentes sur le site des championnats, y compris les vestiaires et les salles annexes.
Le Directoire Technique doit pouvoir effectuer des annonces au micro.
Les arbitres des finales doivent disposer d’un micro sans fil, de même que le présentateur.

14. DIRECTOIRE TECHNIQUE.
Le Directoire Technique doit être particulièrement bien équipé en matériel et personnel.

14.1 Équipement.

- Deux tables de 2m. de longueur avec chaises
- Ordinateurs P.C. pour la gestion de la compétition (DD 120 Méga mini) avec imprimantes (si possible laser)
- Une photocopieuse performante
- Micro permettant de diffuser des informations sur le site

14.2 Personnel.
Outre les membres du DT désignés par le ComExe de la CoMEs, quelque personne connaissant bien la technique d’organisation des compétitions est nécessaire :

- Un opérateur sur ordinateur
- Une personne pour vérifier les documents, classer, archiver et porter à l’affichage.

Il est souhaitable que ces personnes parlent français.

14-3 : Pointage des compétiteurs.
Les listes d’engagement doivent être parfaites :

- Elles seront établies lors du pointage à l’accréditation, au plus tard le soir avant le début des championnats.
- L’affichage officiel des poules se fera obligatoirement le soir avant le début des championnats.

14-4 : Divers.
- Les compétitions se déroulent “non stop”

15. CONTROLE DES ARMES ET DES EQUIPEMENTS.
Le contrôle doit se pratiquer aux trois stades suivants de la compétition:
- Contrôle général avant la compétition
- Vérification pendant les poules et élimination directe
- Vérification avant les matchs du tableau d’ED et de la finale

15.1 Contrôle général.
Le contrôle du matériel d’organisation, ainsi que l’équipement des tireurs est obligatoire. Doit être effectué selon les règles figurant dans le règlement du matériel de la F.I.E. Le contrôle est demandé au Comité d’Organisation. Un lieu spécial sera prévu près de l’hôtel choisi comme siège de l’organisation, ou près du lieu de compétition.. Le contrôle doit être réalisé à la veille du début des championnats. La salle doit être organisée pour permettre la circulation suivante :

a) Réception du matériel
b) Contrôle et marquage
c) Retrait des équipements contrôlés.

15.2 : Vérification pendant les poules et le tableau d’ED.
Cette vérification s’effectue avant chaque match, directement par l’arbitre qui doit disposer du matériel de contrôle nécessaire (ns, piges) à chaque table de marquage.

15.3 : Vérification pendant la finale.
Cette vérification est faite sur un poste spécial situé dans la salle à proximité du Directoire Technique, conjointement par l’arbitre du match et par un contrôleur.

16. CARACTERISTIQUES DES AIRES DE COMBAT

16.1 : Aménagement.

- Entourage de barrières
- La circulation du public doit être possible autour des aires de combat
- Des chaises pour les tireurs doivent être disposées aux deux extrémités de chaque piste.
- Numéroter les aires de combat

16.2 : Le poste de contrôle des touches et de marquage.
Il doit comprendre :

- Un appareil de signalisation sur accumulateur mieux si regroupant toutes les spécifications et télécommandé, avec les compléments réglementaires : lampes de répétition, chronomètre électrique relié ou intégré, marquage numérique du score.
- Un dispositif indiquant les noms et nationalité des tireurs du match serait souhaitable.
- Feuille de match ou de poule et tous documents nécessaires.

16.3 : Matériel de piste

- Deux enrouleurs.
- Des appareils enrouleurs et accessoires de rechange doivent être prêts dans la salle pour un remplacement immédiat en cas de panne.
- Matériel de contrôle des armes : pesons, piges.
- Panneau d’affichage pour chaque aire de combat.

16.4 : Le personnel de piste.
Pour chaque aire de combat il faut :

- Une personne affectée au chronomètre, à l’action du système de marquage du score, à la mise à jour du feuille de poule ou de match à faire signer par l’arbitre, les tireurs ou les capitaines d’équipes
- Une personne pour la mise à jour du tableau d’affichage (souhaitable)

16-5 : Les pistes.

- Tapis métallique ou plaques réglementaires bien assemblées et tendues
- Posées sur sol souple (béton à exclure)
- Éclairage : conforme au Règlement FIE.

17. DIFFUSION DES RESULTATS.
Tous les participants ont droit à cette information, mais au même temps, toute communication sur le déroulement des championnats doit être diffusé par Internet.

17.1 : Les responsables de la diffusion des résultats doivent s’engager à:

a) La mise à jour du point central d’affichage
b) La distribution des documents dans les boites
c) La confection du rapport final
d) La diffusion des résultat et d’autres renseignements (ex. photos) sur Internet

17.2 : Types d’affichage.
Un point central d’affichage est demandé.
Il doit être accessible à tous les participants et doit être aménagée pour L’AFFICHAGE DE TOUS LES DOCUMENTS ISSUS DU DIRECTOIRE TECHNIQUE : composition des poules, tableaux d’élimination directe, résultats, notes de service.
Affichage dans la salle des finales.
Dans cette phase l’information doit être particulièrement soignée et visible de tous les emplacements des tribunes.
Un panneau indiquant le tableau des finalistes avec le nom et la nationalité des tireurs sera disposé face au public. Ce panneau peut être électronique.
Il est souhaitable d’indiquer également le nom et la nationalité de l’arbitre.
Il faut créer des cartons aux noms des tireurs pour le panneau (nom du tireur et nationalité en abréviation standardisée)

18 : ARBITRAGE
Comme le précise le REGLEMENT FIE, “Il appartient au Comité Organisateur de s’assurer d’un nombre d’arbitres suffisant”.

18.1 : Prise en charge des arbitres.
Elle peut revêtir trois formes :

- Aux frais des Fédérations participantes
Ce sont les arbitres (1 pour Fédération) qui doivent accompagner les délégations qui participent avec plus que deux athlètes (en total).
- Aux frais de l’organisateur
Ce sont les arbitres de catégorie A et B du pays organisateur nécessaires à l’organisation de la compétition. L’organisateur doit mettre à disposition un nombre d’arbitres nationaux suffisant pour assurer la qualité des jugements. Leur nombre est variable en fonction des arbitres délégués par les fédérations participantes.
- Aux frais de la Confédération Méditerranéenne
Ce sont les arbitres de pays neutres invités éventuellement par le ComExe de la CoMEs. Le Comité Exécutif peut engager un nombre maximum de quatre (4) arbitres appartenant à des pays neutres. Toutes les dépenses de participation de ces arbitres seront à la charge de la CoMEs, selon le tarif F.I.E.

18.2 Si nécessaire un complément d’arbitres sera décidé par l’organisateur

18.3 Lorsqu’une fédération, qui doit le faire, n’amène pas d’arbitre, le Comité Exécutif de la Confédération peut appliquer les sanctions prévues au règlement F.I.E.

19. RECOMPENSES

19.1 Le titre de Champion de la Méditerranée est décerné au vainqueur de chaque arme.

19.2 Les tireurs classés 1er, 2ème et 3èmes reçoivent la médaille de la Confédération, respectivement d’or, d’argent et de bronze (deux), portant le nom de l’épreuve et l’année de la compétition.

19.3 Les équipes classées 1ère, 2ème et 3èmes reçoivent une plaquette par équipe et une médaille (or, argent, bronze) portant le nom de l’épreuve, l’année et le classement pour chacun de ses tireurs.
Les plaquettes, les médailles et le cordon seront fournis par la CoMEs.
Le pays organisateur peut offrir d’autres prix.

20. SERVICE MÉDICALE
Il est placé sous la responsabilité du Comité d’organisation.
Les dispositions à prendre sont précisées dans le REGLES D’ORGANISATION de la FIE et dans le document ci-après, établi par la Commission médicale FIE.

COUVERTURE MÉDICALE DES CHAMPIONNATS D’ESCRIME

L’organisation d’un championnat entraîne des obligations et responsabilités concernant la santé et le bien-être physique des participants, de l’encadrement et du public. À ce titre, il est essentiel que les organisateurs s’adjoignent les services d’un médecin expérimenté pour préparer à l’avance l’application du présent cahier des charges, en fonction des conditions locales.
Les accidents survenant en escrime ne sont pas plus fréquents que dans d’autres sports, mais peuvent être parfois très graves. Il faut donc se préparer à cette éventualité en prenant des mesures appropriées. Il s’agira notamment de s’assurer qu’une personne blessée pourra bénéficier des soins médicaux appropriés, dont des traitements d’urgence, grâce à un personnel compétent et disposant du matériel adéquat, à quelque endroit que ce soit sur le lieu de la compétition et sans délai.
Il est hautement recommandé aux organisateurs de souscrire un contrat d’assurance prenant en compte toutes les personnes accueillies sur le site.
Les diverses dispositions à prendre se répartissent dans cinq rubriques :

— Urgences médicales (blessures mettant la vie en danger).

1°) – Personnel médical (nécessités minima)
Un médecin ou un auxiliaire médical spécialisé en secours d’urgence, licencié dans le pays concerné, compétent et équipé en réanimation (urgentistes),
• Ceci est obligatoire. Cette personne doit être présente sur le lieu de la compétition dès son début et pour sa durée entière. Si cette condition n’est pas respectée, le déroulement de la compétition ne sera pas autorisé.

2°) – Matériel :
a) appareil de réanimation (cardiaque, respiratoire)
b) ambulance sur place ou en attente s’il est démontré qu’elle peut arriver sur le site en moins de dix minutes (à vérifier).

3°) – Logistique : une bonne communication est absolument essentielle :
- des émetteurs à ondes courtes doivent être disponibles afin de permettre une communication efficace entre le personnel médical d’urgence et le Directoire technique. Ce point est obligatoire.
- un bon système de communication avec le public.
- des moyens efficaces pour demander une ambulance directement.

4°) – Emplacement : basé dans la salle des premiers soins / soins médicaux sur le site, proche du lieu de la compétition.

— Traumatologie (blessures moins graves).

1°) – Personnel: un médecin expert en médecine sportive (médecin, paramédical ou kinésithérapeute) compétent et ayant l’expérience des blessures sportives aigües ou chroniques.

2°) – Matériel : Matériel d’aide immédiate adéquat , tel que glace, bandage de contention, brancard, fauteuil roulant, béquilles.

3°) – Logistique : communication par walkie-talkie.

4°) – Emplacement : basé dans la salle des premiers soins / soins médicaux sur le site, proche du lieu de la compétition.

NOTE — Installations de médecine générale.

1°) – Personnel : un médecin (généraliste), et un infirmier si possible.
2°) – Matériel : inclure bandages, plâtre, pharmacie (à conserver sous clefs). Une liste à jour des produits autorisés et interdits dans le sport doit être disponible.
3°) – Logistique : connexion téléphonique avec le Directoire technique.
4°) – Emplacement : basé dans la salle des premiers soins / soins médicaux sur le site, proche du lieu de la compétition.

- Massage et physiothérapie.

1°) – Personnel : kinésithérapeute pour aider les tireurs si nécessaire (optionnel).
2°) – Matériel : tables de massage.
3°) – Emplacement : Local séparé approprié pour la physiothérapie / massage, proche du poste des premiers soins / soins médicaux.

- Contrôle anti-dopage (si prévu).

1°) – Personnel :

(a) Officier du Contrôle de Dopage (OCD) fourni par l’Agence Anti-dopage qui doit vérifier que le recueil des prélèvements est effectué conformément à la réglementation.

(b) Escorteurs, un par tireur sélectionné pour le contrôle anti-dopage (voir le point Logistique plus bas).

2°) – Matériel :

- Flacons, boîtiers et formulaires homologués par l’Agence Anti-Dopage.

- Boissons non-alcoolisées scellées, en nombre suffisant et ne contenant aucune substance interdite.

- Armoire de sécurité/réfrigérateur.

3°) – Logistique :

- Transport à fournir, après le contrôle du dopage, pour les retours tardifs des personnes intéressées (médecins, tireurs, officiels accompagnateurs).

4°) – Locaux du contrôle de dopage :

- Situés près du lieu des finales.

- Il doivent inclure :

I) petite salle avec une table et 4 chaises, réservée au protocole de recueil, de conditionnement et de suivi administratif des échantillons

II) toilettes contiguës (2 toilettes si les hommes et les femmes sont testés le même jour)

III) salle d’attente suffisamment grande pour contenir les escrimeurs désignés et leurs accompagnateurs officiels.

- Accès limité (contrôle de sécurité à l’entrée)

5°) IMPORTANT

L’analyse des échantillons doit être réalisée dans des laboratoires accrédités par le CIO.
Une copie de chaque formulaire de Prélèvement du contrôle du dopage doit être communiqué à la FIE.
La FIE est responsable du traitement des résultats de l’analyse des échantillons.

21. RESTAURATION.
Comme d’habitude l’organisation des épreuves est “non stop” et la présence d’une restauration à prix abordable sur le site de la compétition est souhaitable.
- Bar et vente de boisson
- Sandwichs et restauration rapide

22. GARDIENNAGE, SERVICE D’ORDRE, SECURITE.

22.1 : Gardiennage.
Compte tenu du coût des matériels installés et de la sécurité nécessaire sur les informations du Directoire technique, un gardiennage est souhaitable.

22.2 : Sécurité.
Un service “discret” de police et la présence d’un secours incendie sont à prévoir.

23 – PROGRAMME DES EPREUVES

23.1. Le programme des épreuves aux Championnats Méditerranéens comporte 18 épreuves :

6 individuelles au fleuret hommes et dames, épée hommes et dames, sabre hommes et dames pour les cadets ( -17 ans),

6 individuelles au fleuret hommes et dames, épée hommes et dames, sabre hommes et dames pour les juniors ( -20 ans),

6 individuelles au fleuret hommes et dames, épée hommes et dames, sabre hommes et dames pour les minimes (-16 ans) si prévues et 2 par équipes Juniors hommes et dames. Les équipes se composeront de trois tireurs qui tireront à arme différente. (ex: Une équipe féminine = une épéiste, une fleurettiste et une sabreuse). Les équipes juniors peuvent comprendre soit des athlètes juniors soit des athlètes cadets
Chaque pays pourra engager trois (3) tireurs par arme aux 16 compétitions individuelles et une seule équipes (juniors femmes et hommes).
Les Championnats sont programmés sur trois jours.

Premier jour:
- épreuves individuelles cadets : EH-FD-SH-ED-FH-SD
Poules de 7 ou 6 selon le nombre de compétiteurs,
Début du faux tableau de 64, à suivre tableau 32,16 et 8
½ finales, Premier assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
½ finales, Deuxième assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
Finales
- Les quatre premiers athlètes seront récompensés.

Deuxième jour:
- épreuves individuelles juniors: EH-FD-SH-ED-FH-SD
Poules de 7 ou 6 selon le nombre de compétiteurs,
Début du faux tableau de 64, à suivre tableau 32,16 et 8 aux 16
½ finales, Premier assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
½ finales, Deuxième assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
Finales.
- Les quatre premiers athlètes seront récompensés.

Troisième jour:
- épreuves par équipes HOMMES-DAMES
Appel des tireurs des catégories masculine et féminine juniors pour tableau de 16 ou 32 incomplet
Tableau de 16 ou 32 incomplet
Tableau 8 et 4 – hommes, dames
Finales
- Les quatre premières équipes seront récompensées.
- Tous les matches de classement seront tirés.
- épreuves individuelles minimes: EH-FD-SH-ED-FH-SD (si prévues)
Poules de 7 ou 6 selon le nombre de compétiteurs,
Début du faux tableau de 64, à suivre tableau 32,16 et 8
½ finales, Premier assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
½ finales, Deuxième assaut EH, FD, SH, ED, FH, SD sur six pistes
Finales.
- Les quatre premiers athlètes seront récompensés.
22.2 Les horaires sont proposés par la fédération organisatrice et approuvés par le Comité Exécutif de la Confédération.
Les horaires de la troisième journée sont établis par le Directoire Technique (D.T.) en fonction du nombre d’équipes engagées.

24 – FORMULE DES EPREUVES

24.1 : Épreuves individuelles: 1 tour de poules de 7 tireurs. Si les poules ne sont pas complètes le pays organisateur peut compléter les poules afin d’avoir des poules homogènes.
Il n’y aura pas des tireurs éliminés à l’issue des poules.
Le tableau d’élimination directe sans repêchage se fera à partir des indices des poules. En cas d’égalité dans les indices, le D.T. procèdera à un tirage au sort.

24.2 : Classement des tireurs dans les poules, le D.T. prendra en compte les éléments suivants:
- Pour les juniors le classement F.I.E. actualisé avant les championnats de la Méditerranée
Pour les cadets le classement européen actualisé avant les championnats de la Méditerranée.
Le classement des tireurs non classés se fera par tirage au sort.
Pour les minimes (si prévu) l’indication du chef délégation.

24.3 : Épreuves par équipes : les équipes seront masculines et féminines. Seront composées de trois tireurs tirant à une arme différente.
L’ordre des matchs est : Épée, Fleuret, Sabre, Sabre, Fleuret, Épée.
Les matches se disputeront en 30 touches, en matchs relais aller et retour de 5 touches.
Chaque match de 5 touches durera au maximum 3 minutes.
Chaque tireur tirera à une arme différente.
Les nations ne peuvent engager que une (1) équipe par sexe.
Les équipes prennent les places du tableau de 32 ou de 16 par ordre de points.
La troisième place ne sera pas disputée, à partir de la 5èmè place toutes les places seront disputées.
Les tableaux des équipes se feront par rapport aux points acquis lors des épreuves individuelles. Les points seront attribués aux tireurs selon leur classement à l’épreuve individuelle.

A) 1 point au premier, 2 points au deuxième, 3 points au troisième, à suivre jusqu’au dernier classé.

B) l’équipe qui a le plus petit nombre de points est l’équipe tête de série et prend la 1ère place dans le tableau d’élimination directe.

C) s’il y a parité de points entre deux ou plusieurs équipes le D.T. fera un tirage au sort pour les placer.
24.4 : Si un tireur ne participe pas à l’épreuve individuelle, mais figure dans une équipe il aura le même nombre de points +1 que le dernier de l’épreuve individuelle de l’arme pour laquelle il est inscrit dans l’épreuve par équipes.

25 – CEREMONIES D’OUVERTURE, DE CLOTURE ET FINALES.

Sans que la partie sportive fasse de concession, la mise en œuvre de cette phase doit soigner particulièrement :

- L’esthétique de la scène
- Le respect des horaires
- Le protocole officiel
- La fiabilité du matériel

Le Comité d’organisation est responsable, avec le Président de la CoMEs, du déroulement de ces phases qui doivent s’enchaîner dans la plus parfaite harmonie.
Aux Championnats, une cérémonie d’ouverture et une petite cérémonie de clôture seront organisées à la charge du pays organisateur.

25.1 : Aménagement de la salle.
Dans la salle le drapeau de la CoMEs (Confédération Méditerranéenne) est ajouté à celui du pays organisateur.
Les drapeaux doivent flotter pendant toute la durée des Championnats, à des mâts centraux où ils sont hissés au moment de la proclamation de l’ouverture et d’où ils sont descendus à la fin de la cérémonie de clôture.
La salle doit être également environnée des drapeaux des nations participantes. A la cérémonie protocolaire les médailles sont remise aux tireurs ou aux equipes lauréates par le président de la CoMEs avec la participation des autoritées invitées.

25.2 : Réservation de places.
La Fédération Nationale organisatrice réservera des places sur la tribune pour les dirigeants confédéraux, les dirigeants des Fédérations participants, les invités (président FIE, président CIJM, d’autres personnalités si présents).

26 – CÉRÉMONIE D’OUVERTURE.
La cérémonie d’ouverture doit se dérouler près de la salle des compétitions, le premier jour, avant le début des finales.
Les délégations participantes aux Championnats de la Méditerranée doivent être présentées au public. Chacune représentée par un athlète en tenue officielle avec son drapeau, précédé par un autre avec une enseigne.
Un petit défilé est prévu pour accueillir les délégations au centre de l’installation. Les délégations sont présentées selon l’ordre alphabétique de la langue du pays hôte et se terminent par la délégation du même pays hôte.
Le président de la CoMEs, accompagné par le président du Comité d’organisation et les autorités politiques et sportives présentes se dirige vers l’estrade prévue en face au public.
Si une haute personnalité du pays où se déroulent les Championnats a été invitée à proclamer l’ouverture des Championnats, elle est reçue à l’entrée de la salle par le Président de la Fédération nationale et le Président du Comité d’Organisation, qui la présentent respectivement au Président de la CoMEs, au Président de la F.I.E. et à leurs collègues.

26.1 : Discours. Le président du Comité d’Organisation prononce une allocution d’une durée maximum de deux minutes, puis ajoute ces mots : « J’ai l’honneur de prier Monsieur. , (son titre) de prendre la parole » L’invitation est directe à l’autorité politique où sportive du pays hôte éventuellement présente, qui prononce un discours de bienvenue d’une durée maximum de deux minutes.
Après, le président de la F.I.E., s’il est personnellement présent, adresse une brève allocution. Il prononce quelques mots (d’une durée maximum de deux minutes).
Après l’allocution du président de la F.I.E., le président de la CoMEs, après sa brève allocution proclame l’ouverture des Championnats en disant « Je proclame l’ouverture des …aimes Championnats de la Méditerranée de … (nom de la ville hôte) ».
En cas de présence d’une haute autorité politique du pays organisateur, le président de la CoMEs l’invitera à proclamer l’ouverture en ces termes « J’ai l’honneur d’inviter …. à proclamer l’ouverture des …èmes Championnats de la Méditerranée célébrés à …. ». Même en ce cas l’autorité proclame l’ouverture en disant « Je proclame l’ouverture des …èmes Championnats de la Méditerranée de … (nom de la ville hôte) ».
Cette phase sera animée par un présentateur disposant d’une micro sans fil. Il parlera en français d’abord, puis dans la langue du pays organisateur
Suivra la cérémonie du serment des athlètes et celle de la levée du drapeau de la CoMEs.

26.2 : Serment des athlètes. Les porte-drapeau de tous les pays forment un demi-cercle de l’estrade prévue à cet effet. Un athlète (qui a été choisi précédemment) se porte au centre avec le drapeau de la CoMEs et prononce en levant la main droite, le serment suivant : « Au nom de tous les participants, je promets que nous prendrons part à ces Championnats de la Méditerranée en respectant et suivant les règles qui les régissent, en nous engageant pour un sport sans dopage et sans drogue, dans un esprit de sportivité, pour la gloire du sport et l’honneur de nos équipes ».

26.3 : Levée du drapeau. L’exécution ci-dessus est suivie de la cérémonie de la levée du drapeau de la CoMEs, qui sera accompagné du drapeau du pays hôte.
Tout le monde se tourne vers le mât et l’hymne national du pays hôte sera joué.
Cette exécution marque la fin de la cérémonie d’ouverture

27 – CÉRÉMONIE DE CLÔTURE.
Elle doit se dérouler à l’issue de la distribution des prix de la dernière épreuve. Les athlètes restent sur le podium.
Le président de la CoMEs et le président du pays organisateur, accompagnés par les représentants de tous les pays présents vont se placer à l’estrade prévue.
Aux accents de l’hymne nationale du pays organisateur, les drapeaux de la CoMES et du pays sont lentement amenés. Le drapeau de la CoMEs est porté à la présence du président du Comité d’organisation qui prononce un bref discours de remerciement et invite le président de la CoMEs à déclarer la clôture des Championnats.
Après son discours de clôture, le président de la CoMEs ajoute : « Au nom de la CoMEs, j’offre l’hommage de notre profonde gratitude à la Fédération d’escrime de …., et au peuple de la ville de …. pour leur généreuse hospitalité. Je proclame la clôture des Championnats de la Méditerranée de 20.., et je convie les escrimeurs de tous les pays à se rassembler l’année prochaine à … (si la ville n’est pas encore désignée, les mots seront « au lieu qui sera choisi ») pour y célébrer les Championnats de la Méditerranée du 20.. ».
Le Président de la CoMEs, reçoit le drapeau et le remet au représentant du pays qui organisera les Championnats de l’année suivante.
Ainsi va terminer la cérémonie de clôture.

28 – DÉROULEMENT DES FINALES
Les finales seront présentées par le présentateur. La présentation sera sobre, sans intervention pendant les matchs.
Les finales individuelles (seulement 1er et 2ème place) se déroulent l’une après l’autre.
La présentation des tireurs. Avant la finale il faut réunir les premiers 4 athlètes pour leur donner les instructions sur la cérémonie protocolaire de la remise des prix.
Les deux finalistes se présenteront en tenue d’escrime ou survêtement officiel, une arme à la main. Ils seront présentés.
Les arbitres de la finale seront également présentés.

29 – CÉRÉMONIE DES VAINQUEURS.
Les cérémonies de la remise des prix aux vainqueurs doivent se dérouler conformément au protocole déterminé par la F.I.E.
Les médailles et les diplômes seront fournis par le Comité d’Organisation des Championnats.
Les médailles seront remises par le président de la CoMEs, accompagné, chaque fois, par deux personnalités choisies entre les suivantes :

- les membres du ComExe de la CoMEs,
- les présidents des pays adhérents à la CoMEs,
- le président de la F.I.E.,
- les membres de l’exécutif du Comité d’Organisation,
- les personnalités proposées par le président du Comité d’organisation,
- les membres des commissions de la CoMEs.

Il appartient au Président et au Secrétaire Général de la CoMES de designer, en coopération avec le responsable du Comité d’Organisation, la liste des personnalités invitées à remettre les médailles pour les cérémonies des vainqueurs.
Les personnalités qui remettent les médailles pourront être accompagnées également par des athlètes médaillés aux Jeux Olympiques, aux championnats du monde, aux Jeux de la Méditerranée.
Les cérémonies auront lieu tous les deux finales, dans les conditions suivantes pour chaque cérémonie:
- un petit cortège est préparé en suivant cet ordre :

- un ou plus hôtesses portantes les médailles posées sur des coussins ou sur un plateau,
- les athlètes médaillés,
- les personnalités désignées à la remise
- les concurrents médaillés sont accompagnés derrière le podium, face au public, en tenue de leur délégation, le vainqueur au centre, le second placé à sa droite et les troisièmes à sa gauche,
- les personnalités désignées à la remise des prix auront présenté au public au début de la cérémonie,
- le présentateur annonce les nomes des tireurs, en ces termes : « ..ème Championnats de la Méditerranée. Compétition de ….. . Cérémonie protocolaire de la remise des prix. Troisième ….., Second ….., Premier et champion de la Méditerranée …. ».
- tout après la remise, le présentateur invite les athlètes, les personnalités et le public à se tourner vers le mât,
- l’hymne national du vainqueur est divulgué et les drapeaux sont hissés au mât.
La remise des prix concerne quatre athlètes pour les épreuves individuelles et quatre équipes pour les épreuves par équipes.

30 – PROTOCOLE DES CHAMPIONNATS

30.1 : Responsable. Il est souhaitable que entre les organisateurs soit prévu un responsable du protocole. Il doit s’occuper des cérémonies qui se déroulent à l’ente rieur de la salle et au dehors.

30.2 : Ordre de préséance aux manifestations officielles
Pour les manifestations officielles de la CoMEs, y compris un éventuel banquet, l’ordre de préséance est le suivant :
le Président de la CoMEs,
le Président de la F.I.E.,
le Secrétaire Général,
le Trésorier,
le vice-président du Comité Exécutif de la CoMEs,
les autres Membres du Comité Exécutif de la CoMEs,
les Présidents des Fédérations nationales,,
les Chefs des délégations nationales quand ils ne sont pas Présidents de leur Fédération,
les membres des commissions,
les autres personnalités.
Le même ordre de préséance s’applique aux conjoints.

31 – DIVERS

31.1 : Personnel.
La bonne gestion de l’organisation nécessite un personnel compétent.

31.2 : Assurance.
Est souhaitable que l’organisateur assure les risques : (transport, vol, dommages, responsabilité civile, etc..)

SOMMAIRE :
1 – CANDIDATURE
1-1 : Envoi de la demande – Délai
1-2 : Engagement écrit
1-3 : Le dossier
2 – BUDGET PREVISIONNEL
3 – CONFIANCE
4 – ORGANISATION, DATES, LIEUX DES EPREUVES
5 – PARTICIPANTS
6 – HOTELS
7 – FINANCEMENTS ET COUTS
8 – PUBLICITE – PROMOTION
8-1 : Partenaires et sponsors.
8-2 : Logotypes.
8-3 : Affiche.
8-4 : Plaquette “PROGRAMME OFFICIEL”.
8-5 : Publicité sur les tireurs.
8-6 : Signalisation intérieure et extérieure
9 – CIRCULAIRES D’INVITATION AUX FEDERATIONS PARTICIPANTES.
10 – INVITATION DES OFFICIELS.
11 – ACCUEIL, INFORMATIONS, RELATIONS PUBLIQUES.
11-1 : Accueil à l’arrivée.
11-2 : Bureau d’information.
11-3 : Documentation.
11-4 : Soirée de clôture (éventuelle)
12 – ACCREDITATION.
12-1 : Établissement des cartes d’accréditation.
12-2 : Délivrance des accréditations
12-3 : Réglementation des accès sur les sites.
12-4 : TRANSPORTS.
13 – INFRASTRUCTURES ET LOCAUX.
13-1 : Locaux destinés aux épreuves.
13-2 : Aménagement des locaux.
13-3 : Locaux du Service Médical.
13-4 : Bureau pour l’accueil-information.
13-5 : Salles.
13-6 : Local des photocopieuses.
13-7 : Atelier de réparation des armes.
13-8 : Espace pour un petit Bar, Buffet.
13-9 : Zone pour l’affichage des résultats complets.
13-10 : SONORISATION ET COMMUNICATIONS INTERNES.
14 – DIRECTOIRE TECHNIQUE.
14-1 : Équipement.
14-2 : Personnel.
14-3 : Pointage des compétiteurs.
14-4 : Divers
15 – CONTROLE DES ARMES ET DES EQUIPEMENTS
15-1 : Contrôle général.
15-2 : Vérification pendant les poules et le tableau d’ED.
15-3 : Vérification pendant la finale.
16 – CARACTERISTIQUES DES AIRES DE COMBAT.
16-1 : Aménagement.
16-2 : Le poste de contrôle des touches et de marquage.
16-3 : Matériel de piste
16-4 : Le personnel de piste.
16-5 : Les pistes.
17 – DIFFUSION DES RESULTATS.
17-1 : Mission des responsables de la diffusion des résultats.
17-2 : Types d’affichage.
18 – ARBITRAGE.
18.1 : Prise en charge des arbitres.
18.2 : Aux frais de la CoMEs
18.3 : Aux frais du Comité d’Organisation
18.4 : Aux frais des Fédérations
19 – RECOMPENSES
20 – SERVICE MEDICAL.
21 – RESTAURATION
22 – GARDIENNAGE, SERVICE D’ORDRE, SECURITE.
22-1 : Gardiennage.
22-2 : Sécurité.
23 – PROGRAMME DES EPREUVES
23-1 : Programme
23-2 : Horaires
24 – FORMULE DES EPREUVES
24-1 : Épreuves individuelles
24-2 : Classement pour les poules
24-3 : Épreuves par équipes
24-4 : Tireurs
25 – CEREMONIES D’OUVERTURE, DE CLOTURE ET FINALES.
25-1 : Aménagement de la salle.
25-2 : Réservation des places.
26 – CEREMONIE D’OUVERTURE
26-1 : Discours
26-2 : Serment des athlètes
26-3 : Levée des drapeaux
27 – CEREMONIE DE CLOTURE
28 – DEROULEMENT DES FINALES
29 – CEREMONIE DES VAINQUEURS
30 – PROTOCOLE DES CHAMPIONNATS
30-1 : Responsable
30-2 : Ordre de préséance aux manifestations officielles
31 – DIVERS.
31-1 : Personnel.
31-2 : Assurance.

Comes - Via Tagliate, 399 (Borgo Residence) 55100 Lucca (ITA)
© Copyright Comes - Be Sport Network